Col du Lautaret  2014

            

 Comme par enchantement, le temps s’est amélioré juste la veille de notre long week-end du 14 juillet pour franchir les grands cols des Alpes… La pluie a enfin cessé et le soleil a même fait son apparition dimanche 13, jour de départ. C’est un signe ….

                 A Valence 16 motos prennent la route et à Romans  3 motos se joignent à nous… Nous voilà  31 au total pour 19 motos…Comme nous sommes très nombreux le Président va donner quelques consignes avant le départ et Jean-Paul (1) va mener cette balade, tandis que MAX va rester derrière pour contrôler les retardataires ou les motards  en panne…mais cette fois, il n’y en aura pas et tout va se dérouler à merveille.

                Direction Saint Nazaire en Royans, puis Saint Romans, ce sont des champs de noyers à perte de vue et la route défile au pied du Vercors. Le temps est un peu plus frais et humide, mais pas de pluie…c’est super. Nous sommes déjà à Grenoble et nous allons prendre la sortie 8 en direction de  Bourg d’Oisans. Nous continuons la route en longeant la vallée de la Romanche et passons sous de nombreux tunnels jusqu’à Bourg d’Oisans où nous allons faire le premier arrêt boissons au M.Kafé. Le soleil brille et tout va bien…Nous lézardons en terrasse et  profitons de cette pose pour « changer l’eau du canari ». Il faut cependant continuer notre chemin, car la route va être longue. Nous passons ensuite le grand barrage de Chambon construit sur la Romanche ainsi que le grand tunnel et le petit tunnel de Chambon. Voilà la montagne de la Meije toute enneigée qui brille sous le soleil. Majestueuse, elle se dresse au loin dans le parc des Ecrins.  L’heure tourne et une petite faim tenaille les estomacs  … C’est au lieu dit « le Casset » que nous allons pique-niquer au bord de l’eau. C’est un endroit sympa au calme.  Certains vont faire une petite sieste après avoir mangé et voilà c’est le départ pour les 2 grands cols de la journée que nous allons grimper…en moto bien sûr !!!

                C’est bientôt le tour de France et beaucoup de pancartes annoncent que la route sera coupée le 18/19 juillet prochain. Nous doublons beaucoup de vélos, de motos également. L’air est plus frais et les virages sont nombreux…mais la route monte en pente douce et nous franchissons le Lautaret 2058 mètres pour continuer en direction du Galibier, col mythique et beaucoup plus pentu. Beaucoup vont s’arrêter au refuge et seulement quelques uns grimperont jusqu’au sommet haut de 2642 mètres à cheval sur 2 vallées. Le paysage en haut est à couper le souffle mais il fait frisquet… et il y a encore des névés au bord de la route. La descente va se faire sur Briançon avec de nombreux virages à négocier (comme MIREILLE les aime)  Au passage, nous remarquons que beaucoup de camping cars sont déjà installés en attendant le Tour…Il y aura certainement beaucoup de monde ces prochains jours dans les Alpes.

                Nous voilà à Briançon, belle ville fortifiée par Vauban où nous allons avoir quartier libre une heure environ. Nous descendons la rue principale bordée de nombreux magasins de souvenirs, glaciers  (certains gourmands comme moi vont se laisser tenter). Nous nous  installons en terrasse pour boire un petit café et c’est à ce moment là qu’il va tomber quelques gouttes (ce n’est pas grave, c’est juste un avion qui vidange !!!) A 16h nous avons rendez vous devant les motos et comme nous sommes seulement à 12 kms  de notre gite, nous ne sommes pas très pressés. Nous arrivons  à Cervières  au pied de l’Izoard.  Comme nous sommes très nombreux nous serons logés dans 2 endroits différents : 21 à L’Auberge de l’Arpelin au  lieu dit « Le laus » et 10 à l’Annexe située dans le village…mais, par contre nous mangerons tous ensemble.

                Les chambres sont distribuées et chacun s’installe en fonction de ses affinités ou s’isole pour d’autres  ??? Ensuite les plus courageux vont aller balader à pied  (histoire de se dégourdir les jambes) et découvrir les alentours …c’est le départ de nombreuses randos… D’autres s’installent en terrasse pour boire un coup…Et puis c’est l’heure de l’apéro…On est zen, cool, relax…max…mais, au fait lequel ??? à 2 jambes ou à 4 pattes….Il est 20h et le repas est servi : soupe, poulet au genièvre accompagné de riz et  fromage blanc, le tout arrosé de rouge. Café ou tisane et petit génépi pour digérer…. Il y en a qui sont fatigués et qui quitteront la table plus tôt…d’autres iront voir la finale de la coupe du monde de foot au salon …la route a été longue 230 kms environ. Pour ceux qui sont logés à l’annexe, le chauffeur va être obligé de  faire 2 voyages et dans celui de Sandy (qui me l’a raconté)  CASTOR et  POLLUX (son mari et Jean-Paul de Nevers) vont faire le voyage dans le coffre  tandis que MARIE sera assise avec MAX (à 4 pattes) royal assis sur ses genoux sur le siège avant….elle en a beaucoup ri ….et peut être rigole encore ???

                Le lendemain matin, le petit déjeuner va être servi à 8h30 …et c’est vers 9h 30 que nous quittons le chalet sous le soleil pour arriver au col de l’Izoard 2360 mètres où nous allons faire une halte et découvrir un paysage fantastique….une vue grandiose au milieu de tous ces sommets qui se dressent autour de nous. Après l’arrêt  photos, nous allons attaquer la descente sur l’autre versant en passant par la casse déserte, endroit lunaire comme le Ventoux… A cet endroit mythique du tour, sur la route, il y a des noms de coureurs célèbres inscrits : FIGNON – ANQUETIL ainsi qu’une stèle gravée sur le rocher qui porte le nom de Louison Bobet et de Fausto Coppi… la descente continue tandis que nous croisons toujours beaucoup de cyclistes, la tête dans le guidon qui grimpent vers le sommet… Comme ils sont courageux, car c’est un col très difficile ! Nous arrivons en bas à Arvieux et c’est à Guillestre à Intermarché que nous achèterons le repas de midi… Puis ce sera une petite halte au plan d’eau de Phazy et sa Rotonde. C’est une source d’eau chaude  ayant beaucoup de vertus qui date  de l’époque gallo romaine … Certains se tremperont les pieds… Nous continuons la route vers le barrage de Serre Ponson, magnifique ouvrage sur la Durance, et c’est à Savines-le-lac,  au bord de l’eau que nous allons manger. Le coin est magnifique, à l’ombre sous les arbres. C’est un havre de verdure, et devant nous, il y a une belle plage  et un petit port….Après le repas et la sieste pour certains, nous allons boire un café tout près des motos… dans une petite guinguette fort sympa…

                Vers 14h nous reprenons la route et traversons Gap, la Roche des Arnauds, Veynes et Serres. C’est à Remuzat chez la Mère Maurin que nous allons faire un arrêt  boissons…Il y a une brocante sur la place  où Fabienne et Raphaël  vont aller faire un tour….Assis en terrasse à l’ombre, au son d’une jolie musique douce, nous allons nous détendre un moment et boire un coup. Les patrons, des gens charmants amis de Marie et de Patrick,  vont nous gâter et nous apporter plein d’amuse gueules …. On se régale en se reposant un peu…mais nous avons encore un petit bout de chemin à faire …C’est là que Nathalie et Gilles vont nous quitter…pour regagner Aubenas.      

                Nous traversons tour à tour Gumiane, Bouvières, Crupies,  Bourdeaux et Saou et c’est à Crest que nous allons nous dire au revoir…au bord de la route… La balade de 530 kms est terminée. Il faut hélas se quitter.

Tout a été SUPER ….….alors JEAN PAUL nous te disons comme dans la chanson de Stromae : FORMIDALE …tu es formidable !!!!  un GRAND MERCI pour cette belle sortie….fort réussie….


                                                                                                                                             JAKOTE

les photos