les photos

Gorges du Tarn  2014

                Jour « J » pour notre périple dans les Gorges du Tarn….A 8 heures, ce jeudi matin de l’ascension c’est 14 motos qui piaffent  devant casino Valence sud… A La Voulte il y a 4 autres motos qui vont nous rejoindre : Sébastien et Marie avec leur toutou (MAX  à 4 pattes ….pour changer de l’autre ???) Jean-Luc et Raphaël et enfin Alain et Patricia… Nous continuons notre route et c’est à Privas que nous allons prendre Daniel et Agnès.  Il est 9h,  le groupe est au complet, 28 personnes pour 19 motos. Jean-Paul mène la danse et Max (à 2 jambes) ferme le bal !!!

                Direction le col de l’Escrinet, Aubenas, Neyrac les Bains et la célèbre Auberge de Peyrbeille (ou Auberge rouge)…Nous sommes passés dans la Haute-loire, et il fait frisquet sur ce plateau venté où la burle souffle en hiver…C’est « Aux légendes » que nous allons faire un arrêt boissons vers 10h…pour nous réchauffer. Après Langogne, nous prenons la direction de Mende où beaucoup vont faire le plein …puis nous nous arrêterons dans un joli coin ombragé  pour pique niquer et faire la sieste pour certains… Nous continuons la route et c’est au château de Castelbouc en Lozère que nous ferons un arrêt photos…le coin est magnifique… et c’est à St Enimie (un des plus beaux villages de France) que nous ferons une halte pour visiter ou boire un café ou autre chose ? Certains vont acheter des cartes ou des souvenirs de ce très beau coin. Puis nous remontons les gorges du Tarn les uns derrière les autres…c’est magique…paysages grandioses…rochers qui semblent tomber sur la route ou dans l’eau. Ce décor naturel est à vous couper le souffle…et en contrebas, le Tarn coule au milieu des falaises. Certains petits hameaux de l’autre côté de l’eau sont ravitaillés par un treuil  ou par une barque comme La Croze qui appartient à une seule et même famille  …et qu’on peut visiter pendant les journées du patrimoine… car il n’est plus habité…

                Nous traversons le Tarn  au village du Rozier construit en hauteur, et c’est vers 16h 30 que nous arrivons enfin au camping « Les Prades » situé en bordure de l’eau, sur la rive gauche…le coin est sympa avec piscine de 200 m2, sauna, toboggan et bains à bulles. Nous nous installons par 4 dans des mobil-homes situés dans un écrin de verdure…le coin est calme …mais il ne va pas le rester !!! Pour l’instant tout le monde s’est posé, a fait les lits, rangé les bagages et les grenouilles se sont installées avec les crapauds … Nous avons roulé 275 kms environ et il y en a qui sont un peu fatigués… Mais après l’apéro pris dehors sous les arbres, et un bon repas copieux et bien arrosé, tout va mieux … Jean-Paul de Nevers va même faire la manche…pour ses bambinos et il récoltera quelques pièces jaunes… comme Mme CHIRAC !!! Au resto, nous allons même chanter la chanson du club au groupe de marcheurs qui prennent le repas  avec nous dans la grande salle à manger…lundi, mardi, mercredi … et  JOSY,  malgré son mal au bras va devoir leur copier les paroles !!!   Il faut songer à aller au lit ….et faire un peu moins de bruit…sinon on va réveiller le camping….

                C’est vendredi, et après un solide petit déjeuner, nous prenons la route vers 9h 30 en direction de Millau pour aller voir ou revoir le célèbre viaduc …Nous posons les motos dessous et grimpons à pied pour nous rapprocher de cet ouvrage grandiose qui domine la vallée…majestueux, élégant, long de 2kms 500 et construit il y a 10 ans….c’est une prouesse d’architecture…que nous allons admirer un grand moment … avant d’aller faire les courses à Casino pour le repas de midi. Puis nous prenons la direction de Roquefort que nous devons visiter l’après midi à 14h 30…et c’est au bord de la route que nous mangerons … Nous voilà devant la Société des caves, il est juste l’heure et la jeune guide va nous expliquer l’histoire de ce village situé au cœur du parc naturel des grands causses, au flanc du célèbre éboulis du rocher du Combalou, au sud du Larzac…Nous allons apprendre ce  qu’est une fleurine, comment se fait l’affinage et toute l’histoire du roquefort…Après la dégustation beaucoup feront des achats… A la sortie de cette visite très intéressante, nous repartons en direction du célèbre plateau du Larzac. Le temps est menaçant et quelques gouttes de pluie vont  tomber, mais nous passerons « à travers l’orage  ». Le paysage est désertique. Seuls quelques beaux villages comme La Cavalerie et ses remparts  retiennent notre attention et c’est à Nant que nous allons prendre de l’essence.  Nous rentrons cette fois par les Gorges de la Dourbie avec ses villages suspendus construits sur des pitons rocheux…les paysages sont magnifiques et je retiendrai Moulin-de-Corp (où Raphaël va faire un arrêt photo) tellement le lieu fait penser à une carte postale ainsi que St André-de Vézines. Nous voilà arrivés au camping après avoir parcouru environ 165 kms sur des routes parfois sinueuses et mal carrossées .  Même s’il fait plus frisquet, nous rangerons les tables à l’abri du vent qui souffle pour prendre l’apéro dehors emmitouflés dans nos blousons et le repas nous remettra sur pied…et nous réchauffera…

                C’est déjà samedi, jour anniversaire d’Alain et de Jean-Paul (le patron du camping) …Même âge pour les 2, c’est amusant ! Après le petit déjeuner toujours bon et copieux, nous repartons vers 9h30 en direction de Millau car nous avons choisi de visiter une manufacture de gants de peau et c’est la Maison Causse qui va nous ouvrir ses portes…La visite est libre et nous découvrons des gants de  qualité, à des prix très canons (mais pas pour nos bourses) puisque cette maison fondée en 1892 travaille pour des gens célèbres comme Karl Lagerfeld, Madona et bien d’autres ? Après les courses à Casino comme chaque jour nous revenons sur nos pas pour balader dans le beau village du Rozier tout près de notre camping et chercher un petit cadeau pour le patron du camp…ce sera un tuba et une plaque souvenir des motards. Nous prenons ensuite la direction des gorges de la Jonte et au passage nous faisons un arrêt au belvédère des Vautours où la vue est grandiose. Nous traversons les Douze où il y a un club de lotus garées  devant un bon restaurant je suppose ??? C’est à Meyruels  que nous allons manger…Certains iront ensuite boire un café ou balader et visiter ce village, mais comme nous avons rendez vous à 15h 30 pour la visite de la grotte de Dargilan, il  faut regagner les motos.

                Nous voilà dans cette grotte appelée également la grotte Rose découverte par E.A MARTEL après qu’un berger s’y soit réfugié.  Cette immense cavité couverte de stalagmites, de stalactites  possède également  la plus grande draperie du monde ainsi qu’une rivière souterraine à l’eau cristalline…nous descendons et montons beaucoup de marches et parfois le passage se rétrécit et nous devons baisser la tête (pas moi, mais les grands comme PHIL par exemple). Quand nous sortons c’est pour découvrir un panorama unique sur les gorges de la Jonte… Nous avons à présent envie d’une petite boisson ou d’une glace pour reprendre nos esprits mais l’heure tourne et nous avons 2 anniversaires à fêter ce soir, mais la moto de Pierre ne  veut plus démarrer et il faut la pousser. Un peu plus loin c’est la moto de Jean-Paul  (1) qui se transforme en locomotive…Elle fait un drôle de bruit …Malgré cette panne, nous rentrons doucement tant bien que mal jusqu’au camping après avoir parcouru 110 kms environ. Il est juste 18h et certains vont se baigner tandis que Jean-Paul téléphone à son assistance qui doit venir chercher sa moto. L’apéro sera plus court que d’habitude car nous sommes attendus à 20h dans la salle du resto pour une 2ème tournée offerte par Magalie et Jean-Paul (les charmants patrons de ce camping) les cadeaux vont être remis à Alain qui va recevoir un couteau acheté à la Sté des Caves et surtout un string qu’il va essayer. Le patron a droit a un tuba et la plaque des motards que nous avons tous signée…Nous trinquons, et glou et glou chantons … L’ambiance est au top. Certains se masquent et dansent…c’est la fête car c’est le dernier soir, mais on a une pensée pour notre Georges qui manque à l’appel… Après le repas nous quittons les marcheurs qui partent également le lendemain matin et qui vont regagner Agen en car.

                Le lendemain matin après le déjeuner, nous avons droit à la photo de tout le groupe devant l’entrée de ce beau camping. Nous devons libérer les mobil-homes…un peu de ménage et voilà les motos sont chargées. Nous avons décidé de remonter tous ensemble en moto. Marie va prêter sa moto à Jean-Paul (1) qui conduit cette virée pour le retour également. Josy va monter derrière Raphaël et nous nous répartissons leurs bagages. Jean-Paul et Chantal de Nevers vont nous quitter là car ils vont  une semaine à Cap d’Agde pour continuer les vacances.

                Et c’est le retour avec juste un petit contretemps (notre président ayant laissé son casque dans le mobil-home fermé) il doit remonter à l’accueil pour récupérer la clé….

                 Toutes les bonnes choses ont une fin….il faut quitter cet endroit vers 10h et remonter par les Gorges du Tarn jusqu’à Saint Enimie. Au passage nous admirons encore un peu ces beaux paysages qui défilent devant nos yeux … Nous quittons les gorges pour grimper en direction de Mende où nous allons manger vite et bien dans un resto « Le Provençal ».  Nous continuons la route  dans la Lozère et traversons tour à tour Bagnols les termes, Le Bleymard, Villefort. Là nous entrons dans l’Ardèche avec Les Vans où nous allons faire une petite halte au bord de l’eau.  Daniel et Agnès qui connaissent bien cet endroit nous conduisent au lieu dit Le  Massier sur la rivière, le Chassezac, joli coin pour la baignade…On se dégourdit les jambes et on repart … On traverse Prends toi garde (quel nom charmant ) Vogué, Villeneuve de Berg et c’est au Teil à l’Auberge que nous allons boire car il fait soif et aussi nous dire au revoir à regret …

                Il y a maintenant beaucoup de circulation et il faut remonter les files de voitures qui avancent au pas… C’est d’abord Daniel et Agnès qui nous quittent pour rejoindre Privas, puis au fur et à mesure que nous avançons vers Valence la circulation est un peu plus fluide.

                Merci à Jean-Paul de nous avoir organisé cette belle virée de 840 kms environ dans cette région  magnifique à cheval sur le Tarn, la Lozère et enfin le Gard…Tout a été réussi, les balades, l’ambiance, l’amitié, le camping, la bouffe, l’accueil de Magalie et Jean-Paul, et le temps pour terminer …..  Un petit coucou à GEORGES au passage….à qui nous pensons très fort.


                                                                                                                             JAKOTE